Regard d’expert : le Mainframe

Qu’est-ce que le Mainframe ? A quoi sert-il ? Comment est-il utilisé ? Entretien avec Guillermo COSIMO, Expert Synchrone.

 

Le Mainframe est l’héritier direct de la naissance de l’informatique. C’est un « ordinateur » pas très ordinaire, d’une taille un peu plus grande qu’un réfrigérateur double porte. A l’intérieur, sa mémoire, ses processeurs, ses dispositifs de réseau interne et externe, son système de refroidissement, ses dispositifs d’encryption et de compression, ses composants d’alimentation électrique et des batteries, ainsi que deux laptops permettant d’interagir en direct avec la machine. Le stockage (disques et cassettes physiques ou virtuels) se situe à l’extérieur de la machine. Pour être en rapport avec la taille et la volumétrie des données traitées, l’interconnexion avec d’autres composants se fait via la Fibre Optique.

 

Operations sur le Mainframe

Dans un centre de données il existe plusieurs types d’ordinateurs ou de serveurs qui sont utilisés pour différentes tâches. Et comme chaque situation a besoin d’un outil bien adapté, nous utilisons le Mainframe pour sa très haute efficacité dans le traitement des transactions à haute vitesse. Sa puissance technique s’accompagne également du RAS (Reliability, Availability and Serviceability - en français Fiabilité, Disponibilité, Maintenabilité) proposé par IBM depuis le départ. Sa robustesse légendaire, mais surtout son évolution technologique permet au mainframe de conserver sa place prépondérante. Dans chaque nouvelle version de son système d’exploitation ou de son matériel (par exemple l’IBM z14 ou le serveur de stockage IBM DS8800), on trouve des améliorations permettant d’accompagner les entreprises dans les évolutions de leur SI.

 

Par abus de langage, le mainframe est également connu comme « le Central« . Cependant, dans une Enterprise, on peut avoir plusieurs machines interconnectées dans le même Centre de Données ou distribuées dans le monde entier.

 

Le « Big Iron » est partout : banques, assurances, compagnies aériennes, gouvernements, compagnies énergétiques, universités, géants industriels (fabricants de véhicules par exemple) et une multitude d’autres entreprises publiques et privées, ont des Mainframes. Par exemple, chaque opération bancaire, notamment les retraits ou virements, est administré par un Mainframe. Cette transaction passe d’abord par une interface graphiqueconviviale pour l’utilisateur, transite par le réseau interne de la banque, puis par des répartiteurs de charge et termine finalement dans le Mainframe. Plus de 70% des compagnies du Fortune 500 ont leur cœur de métier sur le Mainframe.

 

Le Z en quelques chiffres

96% des plus grosses banques du monde, 23 parmi les 25 entreprises de commerces de détail les plus importantes des Etats unis, et 90% des compagnies d’assurance du monde tournent sur des mainframes. Environ 30 milliards de transactions sont traitées quotidiennement .

 

Technologie

S’il est vrai qu’une partie des programmes qui tournent dans le Mainframe est développée en Cobol, ce n’est pas le seul langage. Non seulement le Cobol évolue toujours, mais d’autres technologies comme le Blockchain, le Cloud Computing, le Machine Learning, le Big Data, le Docker, le Node.js, DevOps, la Virtualisation entre autres, sont également exploitées.

 

La nouvelle version du nouvel IBM z14 comprend une technologie de pointe. En plus de ses nombreuses modifications techniques, la principale nouveauté concerne la protection des données des clients, avec un chiffrement bout en bout (technologie Pervasive Encryption) afin d’être conforme au nouveau Règlement Général sur la Protection des Données (General Data Protection Regulation).

Partager avec votre communauté
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • email

Poster un commentaire

Les champs obligatoires sont signalés par des *

*


huit + = 14