L’open source, clé de la transformation digitale du CAC40

Les 16 et 17 novembre derniers a eu lieu l’Open CIO Summit 2016 à Paris. Lors de cet évènement, qui propose aux DSI un espace de réflexion privilégié sur le thème de l’open source, plusieurs groupes issus du CAC40 ont témoigné de son utilisation, souvent au cœur de leur processus de transformation numérique.

 

Autour du thème Empowering Open Innovation (stimuler l’innovation ouverte), près de 70 décideurs informatiques ont échangé notamment sur la transformation digitale des entreprises et surtout sur la place de l’open source dans les stratégies d’innovation IT. Plusieurs DSI d’entreprises du CAC40 ont ainsi fait part de leur conviction que les logiciels libres étaient indispensables dans la mise en place d’une usine de développement, afin d’attirer les profils et mutualiser les compétences.

 

Dans le domaine du Big Data, plusieurs briques open source peuvent être déployées, afin de traiter des gros volumes de données dans l’IoT, la gestion de la chaîne logistique ou la personnalisation de la relation client. En parallèle, l’utilisation de technologies open source, en vue de remplacement de la base Oracle, a été primée en vue d’une réduction des coûts. Enfin, plusieurs sociétés se sont lancées dans la mise en place de cloud privés ou de virtualisation à partir de briques de logiciels libres.

 

La principale interrogation de la politique d’open source reste la gestion des risques, largement évoquée lors de l’évènement. Mais elle est minime, avec une maintenance collective du code permettant de renforcer la fiabilité et la sécurité des logiciels libres, alliée à un renforcement de la prise de décision des développeurs évitant une multiplication des offres logicielles.

Partager avec votre communauté
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • email

Poster un commentaire

Les champs obligatoires sont signalés par des *

*


2 × deux =