De vraies normes pour l’IoT en 2017 ?

De plus en plus tendance, l’Internet des Objets manque encore cruellement de normes. Ces dernières devraient connaître une consolidation en 2017 selon les experts, qui notent une volonté de collaboration proactive des plus gros acteurs du secteur. Mais le travail pour coordonner les standards des objets connectés est loin d’être terminé, et devrait durer encore quelques années.

 

Jusqu’à présent, chaque acteur du domaine de l’Internet des Objets poussait sa propre norme de découverte et de communication des dispositifs connectés entre eux. Mais la tendance a changé, et l’heure est à la collaboration. En ce sens, le 3rd Generation, qui travaille sur les normes cellulaires, a validé l’année dernière plusieurs spécifications pour le LTE basse consommation qui permettront aux opérateurs de déployer des services IoT spécialisés.

 

En parallèle, a ZigBee Alliance a présenté, lors du CES du mois de janvier, le langage universel pour l’IoT, baptisé Dotdot. Cette année devrait également voir l’achèvement de la norme IEE p2413, destinée à servir de base aux architectures IoT unifiées. Pouvant être affectée à tous les appareils industriels, elle devrait grandement faciliter le partage des données de différents formats entre les appareils connectés.

 

Cependant, la coordination des normes soulève énormément de questions à propos de la propriété intellectuelle, qui sont ensuite analysées et débattues par des armées d’avocats, ce qui explique le temps nécessaire pour arriver à une coordination des standards de l’IoT. L’autre obstacle majeur est l’inquiétude des consommateurs à propos de la sécurité des objets connectés, qui nécessitera une résolution de manière globale et non au coup par coup.

Partager avec votre communauté
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • email

Poster un commentaire

Les champs obligatoires sont signalés par des *

*


un + = 8